jeudi 25 décembre 2008

Brûler après être en train de lire


Tout est dans le titre. Pour une fois.

Après le plastiquement réussi No country for old men, voici le nouveau fim des frères Coen, plus cohérent avec leur filmographie. Un film où l'on retrouve des Brad Pitt ou des Clooney.

On pourrait s'attarder, mais le film ne se prête que très peu à une critique formelle. Le film est léger, dans l'ensemble plutôt drôle, et surtout ridiculisant.

La galerie de portraits est assez sidérante, la volonté du récit ridicule trouve toute sa plénitude dans l'antagonisme du milieu choisi pour l'intrigue: la CIA.

Frivole et léger, un assez bon moment à passer.

... on ne peut pas toujours chroniquer des chefs d'oeuvre !

2 commentaires:

Rebecca ADJAMIL a dit…

Cher Mr Fred,
Ce n'est pas plutôt : Brûler après avoir lu ? Le titre n'est pas ; bruned after readed, non ?

Fred a dit…

Le titre est burn after reading, (bruned after readed, et pourquoi pas blonded before writer aussi...)
Mais effectivement c'est bien bruler après être en train de lire, car le titre n'est pas burnt after having read.
Bien vu !